Cher Agri
Accueil > Actualités

Signature d’une convention : Des actions pour la faune sauvage et la biodiversité

FNSEA 18
Le 28/10/2020 à 16:16 I Soyez le 1er à déposer un commentaire
Signature d’une convention : Des actions pour la faune sauvage et la biodiversité

Une convention a été signée afin de définir les modalités de mise en place par les agriculteurs de jachères permettant le développement de la faune sauvage. En parallèle, un programme d’actions en faveur de la petite faune de plaine et la biodiversité, financé par les chasseurs et l’Office Français de la Biodiversité (OFB), va permettre aux agriculteurs et responsables de chasse de diversifier les territoires agricoles, tout en répondant aux exigences de la PAC.

Les exploitants agricoles ont désormais le choix de semer des jachères qui peuvent être faunistiques ou mellifères, des couverts annuels ou des bandes enherbées pérennes en bord de champs, de planter des haies, dans le respect d’un cahier des charges dans le but de préserver et de développer la biodiversité. Ces implantations peuvent être éligibles aux aides de la PAC, aux SIE, à la HVE et aux ZNT. Ces actions entrent dans le Programme agriculture chasse et biodiversité de la Fédération départementale des chasseurs du Cher, ce programme finançant à 80 % ces semis et ces plantations. Les exploitants agricoles peuvent passer commande pour les semences auprès de la Fédération des chasseurs.



A cet effet une convention « jachère environnement faune sauvage » pour 2021-2022 a été signée entre la Fédération départementale des chasseurs du Cher, représentée par Antoine de Buhren, vice-président, la Chambre d’agriculture du Cher, représentée par son président Etienne Gangneron et la préfecture du Cher, Jean-Christophe Bouvier, préfet, afin de permettre de la réalisation de couverts et des itinéraires techniques qui ont un caractère dérogatoire en regard des pratiques déjà existantes. « Nous poursuivons ensemble les mesures destinées à améliorer l’accueil de nos plaines vis-à-vis de la faune » a confirmé Antoine de Buhren « cet engagement commun est indispensable pour l’image de la chasse et de l’agriculture ».



Deux contrats « jachère environnement faune sauvage » un de type classique et un de type adapté (avec des mélanges de plantes différents) peuvent se conclure entre l’exploitant agricole et la Fédération des chasseurs. Dans le cadre des aides PAC, ces 2 contrats permettent à l’agriculteur d’adapter les périodes de non-broyage, les itinéraires techniques et la nature des couverts implantés dans le but réduire l’impact sur la faune sauvage et de favoriser  la biodiversité sur les exploitations.



Des contrats « Jachère environnement faune sauvage classique » ou « adapté ».

Les chasseurs et les agriculteurs s’engagent pour développer la biodiversité sur leur territoire. Leurs actions permettront d’améliorer le potentiel petit gibier, de favoriser de nombreuses espèces, de diversifier les paysages, de contribuer à la préservation de la qualité de l’eau, de limiter les dérives de pulvérisation, de préserver les pollinisateurs et les auxiliaires des cultures.

« L’agriculteur en contrat classique peut gérer ses bandes enherbées et en contrat adapté il peut diversifier et enrichir les surfaces en gel PAC » précise Didier Niot, technicien de la Fédération départemental des chasseurs.









Un Programme Agriculture Chasse et Biodiversité pour subventionner ces actions.



Plusieurs choix sont possibles pour ces contrats à différents coûts pour l’agriculteur : La Fédération propose de fournir les semences à 20% de leur coût. Ainsi, des couverts annuels (sorgho, moha, millet, sarrasin, maïs, seigle forestier,…) sont proposés à 10 euros/ha, des couverts mellifères (annuels ou pluri-annuels) à 24 euros l’hectare, des semis de couverts enherbés et pérennes (panic érigé) à 120 euros/ha, des plantations de haies et buissons à 58 euros les 100 mètres, linéaires ou surfaciques. « Il est possible de semer des jachères mellifères annuelles ou pluri-annuelles ou bords de champs y compris en Zone de Non Traitement » indique Didier Niot.



Exemple sur la commune de Plou

Sur la commune de Plou, la société de chasse et les agriculteurs, en partenariat avec la Fédération départementale des chasseurs, ont mis en place depuis quelques années des actions pour la biodiversité et pour gérer le petit gibier.

« Sur notre territoire de champagne berrichonne, composé de grands parcellaires, nous avons travaillé pour faire remonter les populations de petits gibiers »  raconte Jean-Marc Ségui avant de poursuivre : « les agriculteurs de la commune ont tous été d’accord pour effectuer des aménagements sur leurs parcelles qui allaient impacter leurs cultures. Cela a demandé des heures de travail, de la paperasserie mais ensemble nous sommes arrivés à concrétiser notre projet ». A Plou ont donc été plantés 5 km de haies, 5 km de bandes de panic érigé, 11 ha de parcelles de couverts à base de sorgho et 9 ha de jachères mellifères dont 2 ha en ZNT.

Et le résultat est positif les agriculteurs et les chasseurs ont constaté le retour de compagnies de perdrix grises, perdrix rouges et faisans. A poursuivre.



Alors, si vous êtes intéressé par ces actions subventionnées, n’hésitez pas à contacter la Fédération des chasseurs du Cher : 02.48.50.05.29 / Mail : d.niot.fdc18@chasseurdefrance.com



    Imprimer cet article

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Cheragri.fr
DERNIERES NEWS
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter
CherAgri

CherAgri
2701, route d'Orléans
18230 ST DOULCHARD
Téléphone : 02 48 23 45 80